Quoi de neuf?

Tanne au Paccot ou gouffre de Plaine-Joux

Enfin un peu de nouvelles. Le temps semble nous manquer pour en donner plus...

Jean-Louis en ce moment déborde de travail, mais ce faisant a accumulé beaucoup de jours de congé (plus de 50 au compteur). Donc en ce jeudi, pour décompresser un peu, un petit jour de récupération en compagnie de Christophe, qui a des disponibilités en semaine.

C'est partie pour un petit entrainement pour Christophe à la Tanne au Paccot (Plaine joux - Omnion)

Rendez-vous 9h30, chez Jean-Louis.

Première étape, l'enkitage. Après que Christophe ait pris connaissance de la topo, il lui faut préparer les kits. Ca nous prend un peu de temps. Et ce n'est que vers 11 h que nous partons vers les sommets voisins.

Seconde étape: la longue marche. Avec chacun 70m de corde et notre matos, et les raquettes aux pieds, la progression n'est pas des plus simples, d'autant plus que la neige est fondante à souhait. Jean-Louis, après quelques mois d'inactivité (quand le boulot te tient, il ne te laisse pas beaucoup de répit) , n'est pas au mieux de sa forme dans ces conditions. Et c'est un peu tard, à 12h45 que nous sommes à pied d'oeuvre. Soit 1h30 de marche. Le record n'est pas battu, mais c'est pas terrible.

Donc on en profite pour manger un coup

Ici, c'est un peu la désolation et il y a plein de grands sapins déracinés (suite à quelle tempête?). Certains sont quasiment dans le trou, d'autres nous ont compliqué la progression pour arriver jusque là. Il faut espérer que rien ne va nous tomber sur la tête dans le trou.

Christophe attaque l'équipement. Il s'applique et prend des gants. ça se voit.

 L'arbre de la connaissance

 Après la premiére descente à travers les arbres, c'est la vire. Christophe a l'air d'y voir à peine. Jean-Louis espère que ce n'est qu'une illusion.

 La vire

 La tête de puits est bientôt équipé. Christophe a fait tellement vite (!) qu'il est un peu flou sur la photo. Jean_Louis lui demande juste si l'équipement sera facile pour la remontée, pour des spéléos fourbus ou débutants. Il lui semble que oui. On verra bien. Faut que le métier rentre. (NB: on a un peu tiré sur les bras à la remontée)

 Comment trouves-tu mon mickey

 la série de puits est maintenant descendue. Et ça se resserre sérieusement. Jean-Louis  a confié à Christophe un kit pour qu'il apprécie mieux l'environnement.

le tronc

 C'est dommage d'avoir tous ces kits (kit de corde et trousse à spit et gourde) dans un endroit aussi étroitCoquin

 

C'et étrooit

 Une fois passé le tronc, Jean-Louis, l'éclopé de la hanche, préfère en rester là (à 2 faut pas tenter le diable). De plus, il est déjà 16h. Donc on remonte.

Et on remonte

 et promptement ou presque nous voiilà dehors. Christophe, maintenant, tu peux presque toucher à ce bel arbre, en équilibre.

Et enfin le jour

 

 Alors beau gosse, satisfait.

ET voila

 Et le regard perdu vers l'horizon (bof), Christophe va pouvoir ôter la dernière corde.

Ben voila

 Après encore une super descente dans cette neige de merde, nous ne serons à la maison que vers 19h.

En conclusion, pas très optimisée comme sortie, mais c'était pour se détendre et se former, alors.

 

 

 

 

 

 

Flash info

Les membres du GSG semblent ne pas aimer écrire. Mais certains aiment bien mettre un peu d'animation.

VidéooooOOOOOOOOOOoo!!!!!

 

mais qu'a-t-on bien pu faire lors de la dernière sortie spéléo. un petit click et vous saurez tout.